JLB : matériaux d'empreintes dentaires type alginates de classe A. Technique simple précise, rapide et économique
Accueil Description Gamme Conseils Mode d’emploi Bibliographie


Contact
Gamme Alginates spéciaux Rose minute Orange monophase & Violet light Viscosités Les inlays simples Les contres-inlays Les inlays-core Implants Couronnes & Bridges 1 Couronnes & Bridges 2 Couronnes & Bridges 3 Prothèse complète
Commande
Conseiller ce site
  english version

 

 

  Accueil > Mode d’emploi

Conseil d’emploi

Mise en condition gingivale dans les techniques enfouies :

A l’issue de la séance de préparation, un provisoire bien adapté, qui enregistre bien les limites, peut être scellé provisoirement. La prise d’empreinte sera temporisée à quelques jours dans un sulcus cicatrisé et sec.
Dans l‘autre méthode, la prise d’empreinte est réalisée dans la même séance, et ceci requiert quelques gestes pour obtenir l’hémostase du sulcus avant empreinte.
Nous conseillons ceci : pendant la prise d’empreinte de l’arcade antagoniste, un peu d’alginate est passé au doigt sur la préparation. Il est passé en petite quantité par enduction au doigt, à la place du fil s’il n’y en a pas ; ou par dessus le fil s’il y en a un. L’alginate décrasse bien les poussières laissées par le fraisage. Il a aussi une fonction hémostatique assez efficace. Cette technique est très simple et efficace dans la plupart des cas.
Ainsi, les limites sont reproduites plus nettement.

Dosage eau + poudre Orange Monophase :

La consistance est donnée par :

  • 2 cuillers de poudre allégée : 15 g.
  • + 2 bouchons jaune d’eau pleins : 38 ml.
  • = 1 empreinte complète moyenne de consistance soft.

Le dosage de 15 g. de poudre est une moyenne de prélèvements dans une poudre allégée. Il donne la consistance soft requise (350 pascals /sec.), pour de bonnes propriétés d’étalement en empreintes monophase. Les autres avantages d’une telle consistance (facilité du mélange, relation avec les bulles) sont également développés à la page « Mouiller les poudres suffisamment ».
Les préparations sont d’abord séchées, puis enduites à la seringue ou simplement au doigt.
Bien centrer le porte-empreinte et enfoncer lentement dans l’axe des préparations.

Dosage pour empreintes en double-mélange Orange + Violet :

La consistance de Violet Light est donnée par :

  • 1 cuiller de poudre : 3 g. (la cuiller verte ou blanche)
  • + 1 cuiller identique d’eau : 10 ml.

Préparation à deux mains :
préparer d’abord le light, de préférence avec de l’eau froide, et garnir la seringue. Préparer ensuite Orange et garnir le porte-empreinte.
Préparation à quatre mains :
Orange et Violet peuvent être préparés en même temps.

Cinétique de gélification de Orange Monophase :

L’évolution de la viscosité de Orange Monophase, de la fin du mélange eau + poudre, jusqu’au moment de désinsérer l’empreinte de la bouche, donne tous les renseignements :
-  la viscosité de 346 Pascals par seconde (Pa.s) est idéale pour une prise d’empreinte monophase.
-  la viscosité de 2730 Pa.s indique le degré de fermeté de l’empreinte.
-  le temps de travail ici à 22°C est de 2 minutes 51 sec.

En clinique, les propriétés de résistance de l’empreinte, sont optima lorsque le témoin d’alginate laissé à température ambiante a gélifié : c’est le moment de retirer l’empreinte.

Allongement de la prise : avec eau froide

Variations du temps de travail en fonction de la température de l’eau. La température de la pièce est de 20°C. La température du container de poudre et des matériels de spatulation est également à 20°C.

Par température de la pièce de 30°C, il est préférable de placer l’eau, le container de poudre, et les bols au réfrigérateur, pour obtenir un temps de travail suffisant.

Allongement de la prise : avec retardateur de prise

Verser dans l’eau du bol le nombre de gouttes souhaité, agiter légèrement et placer la poudre. Pour un bouchon jaune d’eau plein, correspondant à une cuiller de poudre de Orange, le calibrage des gouttes du flacon donne un retard de :
-  1 goutte : 15 secondes
-  2 gouttes : 30 secondes
-  3 gouttes : 45 secondes

Ne pas excéder 3 gouttes. Pour Violet Light, placer une seule goutte pour deux cuillers de poudre.

Porte-empreintes :

-  Il existe de nombreuses publications relatives à l’influence du porte-empreinte sur la précision des empreintes.
-  Le porte-empreinte sectoriel mordu convient pour un unitaire du secteur postérieur : inlay, inlay-core, couronne. S’il s’agit d’une couronne, les réglages de latéralité seront faits en bouche.

-  Le porte-empreinte plein est le matériel de choix pour la prothèse adjointe partielle et conjointe. D’une part, il assure une excellente rétention du matériau d’empreinte, ce qui élimine le risque des empreintes décollées /voilées. D’autre part, il permet un peu plus de compression qu’un porte-empreinte perforé, ce qui amène à un meilleur étalement de la pâte et davantage de netteté de l’empreinte.

porte-empreinte type rim-lock - 7.4 ko
porte-empreinte type rim-lock
Porte-empreinte borderlock Schreinemarkers - 33.9 ko
Porte-empreinte borderlock Schreinemarkers

Traitement et conservation des empreintes : en sachet étanche

-  Découper au cutter l’excès de matériau situé à l’arrière du porte-empreinte, pour ne pas voiler l’empreinte posée à plat.
-  Enfermer l’empreinte sèche dans le sachet étanche. Le sachet se sature très vite en humidité, et c’est cette pression de vapeur d’eau qui assure la stabilité de l’empreinte.

-  L’empreinte ne montre pas de change dimensionnel détectable jusqu’à 24 heures, et jusqu’à 48 heures si le sachet est doublé.

Si l’empreinte est transportée au laboratoire, il vaut mieux doubler le sachet, et demander à votre prothésiste de couler l’empreinte telle qu’elle sort du sachet, sans la faire séjourner à l’air, ni dans l’eau.

Choisir son plâtre de modèle :

« Le contact de deux matériaux de réplique -une pâte à empreinte et son plâtre de modèle- engendre toujours un ensemble de forces d’attraction et de répulsion... Ce que l’on sait moins, est que ces forces sont capables de produire, uniquement par l’effet mécanique du contact, des déformations du die plus ou moins grandes, selon l’intensité. Par ailleurs, ces forces peuvent être extrêmement puissantes. »
Pour plus de détails, lire la page « Affinité et antagonisme des matériaux de réplique »

Note : _Le mode d’emploi est disponible en version Pdf. Cliquez sur l’icone ci-dessous pour le télécharger :

Mode d’emploi à télécharger - 211.9 ko
Mode d’emploi à télécharger

 
PixelsMill, des sites internet graphiques conçus pour être mis à jour. Accueil   ::   Description   ::   Gamme   ::   Conseils   ::   Mode d’emploi   ::   Bibliographie